10
2009

L'arsenal du bon Marketeur…

lien marketing L'arsenal du bon Marketeur...

Dans cette série de vidéos, vous retrouvez une présentation de l’Arsenal complet des Outils Marketing disponible actuellement pour promouvoir ses produits et services !

Pour en savoir plus, visitez le site DEVcom.TV, ou assistez à un des salons en région où nous réalisons nos conférences en Live !

ConseilsMarketing.fr
Tous les mois des dizaines de conseils gratuits
Pour développer vos ventes et fidéliser vos clients.30658655 5844503549521844273?l=conseilsenmarketing.blogspot L'arsenal du bon Marketeur...

[...]

Via : L'arsenal du bon Marketeur…

10
2009

Enrichissez vos fiches produits avec des questions-réponses

Découvrez comment Apple enrichit les fiches produits de l’Apple Store avec un système de questions-réponses.
Pour enrichir ses fiches produits, jusqu’à maintenant, ce n’était pas compliqué. Il y avait :

les multiples photos du produit en question
les vidéos
des textes descriptifs longs
les avis clients et les notations

Hier, nous avons vu avec Facebook Connect Social Shopping, un moyen innovant [...]

 Enrichissez vos fiches produits avec des questions réponses

 Enrichissez vos fiches produits avec des questions réponses [...]

Via : Enrichissez vos fiches produits avec des questions-réponses

10
2009

Le PageRank abandonné par Google ?

Google a discrètement supprimé le PageRank du Google Webmaster Tools. Barry Schwartz est revenu sur cet abandon lors du dernier Search Engine Roundtable. Il explique que cela fait longtemps que Google affirme vouloir abandonner son PageRank, y compris le supprimer de sa barre d’outils. Explications…

Le Google PageRank ne sert qu’aux mauvais référenceurs

« Nous avons depuis longtemps dit aux webmasters qu’ils ne devaient pas se concentrer autant sur le PageRank de Google. Pourtant, nombreux sont ceux qui pensent que c’est la plus importante mesure qu’ils doivent observer. C’est malheureusement faux« , explique Susan Moskwa, analyte chez Google. « Nous avons supprimé le PageRank car il était trop compliqué d’expliquer aux gens qu’il ne fallait pas en tenir compte, tout en leur proposant cette donnée« .

Les professionnels du Search Marketing ne comprennent pas pourquoi Google dit aux gens de ne pas se focaliser sur le PageRank, le supprime du Google Webmaster Tools, mais le garde dans sa barre d’outils (Google Toolbar). « Depuis 2007, Google réunit les feedbacks sur l’éventualité de supprimer la PageRank de sa Toolbar« , explique Schwartz. « Je pensais que c’était une bonne idée, mais en réalité, non. Google ne peut pas supprimer le PageRank de sa Toolbar, cela nuirait à son image de marque. Peu importe que Matt Cutts ou les équipes d’analystes des tendances des webmasters suggèrent sa suppression, les cadres de Google ne le permettront pas« .

Source : Webpronews

Lire la suite sur: http://www.arkantos-consulting.com

10
2009

La e-reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009

 

IMAGE 226 La e reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009Via : La e-reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009

JF Ruiz et F Canevet, 2 de nos meilleurs experts de la réputation en ligne

De la e-reputation

Atelier animé par Frédéric Canevet et Jean-François Ruiz

Dans cet atelier, 2 des meilleurs experts français de la e-reputation livrent leurs secrets et leurs méthodes pour surveiller son e-reputation. Alors, lisez bien il y a de bons tuyaux ici, ne les loupez pas ! Voir aussi en complément mon article sur le sujet sur le sujet de la e-reputation

Avant la e-réputation il y avait la réputation tout court. L’Internaute peut, aujourd’hui, prendre le pouvoir. Il peut faire beaucoup de mal à une entreprise en très peu de temps. En 1 tweet on peut laisser beaucoup de traces.

Voici mon compte-rendu de cet atelier passionnant :

Pourquoi gérer son e-reputation ?

Tout d’abord il y a les hurleurs qui ont une énorme visibilité. 80% du bruit = 20% des résultats. 1° les hurlements 2° les discussions 3° le bruit 4° les murmures. Quand on achète un produit sur Internet, les internautes vont se renseigner sur les sites comme Ciao par exemples. Après l’achat il y a les forums, avec le bouche à oreille. Ce ne sont pas seulement les forums qui sont spécialisés. Les gens se posent des questions sur tous les sujets. Dans Comment ça marche il peut y avoir une critique qui va remonter énormément dans Google. Cela se passe en général sur les sites à forte notoriété. La e-reputation ne se limite pas aux forums spécialisés il faut aussi inclure Youtube ou Flickr par exemple. Il daut donc être vigilant à 360° et être présent sur toutes les plateformes où ses clients sont présents. Le problème est cependant que le web est devenu très vaste. Il faut donc mettre en place un système où on sache écouter en multicanal.

Mais la e-reputation est aussi une question d’argent

Le buzz sur iPhone qui est critiqué pour être très polluant. Apple a contré le bad buzz pour éviter qu’elle se répande. De façon préventive, je peux aussi trouver des clients qui sont à surveiller et dialoguer, faire des remontées d’information. 67% des internautes n’auraient pas conclu un achat en fonction des commentaires qui ont été laissés sur Internet (exemple des restaurants qui ont de mauvais commentaires).

Comment agir ?

1° repérer les ambassadeurs (voir ci-dessus). 2° les ignorants : leur expliquer 3° les ouverts : dialoguer et expliquer 4° les tenaces : trouver des arguments 5° les trolls : limiter les dégâts.

Il faut repérer les gens qui défendent la marque. L’idée, c’est identifier le premier cercle des adopteurs précoces qui vont faire des remontées et promouvoir les produits. La difficulté pour une boîte comme SAGE par exemple c’est, malgré les milliers de clients, on a du mal à trouver des personnes qui sont prêtes à témoigner. Les trolls, on peut les modérer a priori.

Quand on ne dit rien, c’est aussi communiquer. Par ailleurs, l’e-mail n’est pas le seul moyen de communication. La communication téléphonique c’est quelque chose de plus fort et où plus d’information passe. L’e-mail a ses limites.

Comment veiller et savoir écouter par e-mail

Google alerts est un must. Il suffit de mettre une expression ou un mot clefs et le système va vous envoyer un e-mail. C’est le minimum vital pour faire de la veille. C’est disponible aussi en flux rss. L’étape ultime de la réputation ce serait presque que le téléphone sonne. Il y a des services qui existent dans ce genre, où des sociétés rappellent pour vous. Google Alerts c’est un must mais c’est un minimum car ça ne couvre pas tout. Tout le monde doit avoir une alerte sur soi.

Pikanews fait la même chose mais sur la presse traditionnelle, sur tous les documents presse scannés et reconnus par OCR. Ceci avec Google Alerts va couvrir 80% de la veille sur la e-reputation.

EveryZing : le problème c’est que Google ne sait faire ni la vidéo ni l’audio. Cela marche surtout pour les contenus US. Marche surtout pour les grands groupes.

Les mots clefs à surveiller : 1° noms et surnoms 2° les concurrents et les marchés 3° vos passions et vos centres d’intérêt. C’est la même logique que les marchés. Mais attention aux mots clefs trop génériques. Il faut donc mettre des recherches négatives ex : « Orange –fruit »

[Q : comment gérer les homonymes : exemple : « Jean François Ruiz – les homonymes »]

La veille par rss

Ajouter ses blogs à son agrégateur rss. Récupérer les flux de mots clefs sur les moteurs de blogs (Technorati, Wikio,…) et il faut aussi surveiller ses mots-clefs sur Twitter

Contribuer en ligne chez les autres

Sur les résultats des alertes, dans les commentaires par exemple, à condition de le faire en toute transparence. Ainsi on peut même apparaître sur les résultats qui concernent les concurrents. Il faut éviter les commentaires d’autoptomo. Ajouter de la valeur ajoutée sur les articles initiaux. Dans les conversations sur Twitter, le temps réel c’est très important.

Chaque contribution laisse une trace, il faut donc tourner sept fois sa souris dans sa bouche. Avant Twitter, il fallait un blog, maintenant c’est sur Twitter que les conversations démarrent. Google référence bien Twitter. Twitter c’est aussi un outil low cost pour faire de la promotion.

Un contre exemple

Simply market a par exemple une très mauvaise politique de sa e-reputation. Quand on recherche sur Simply market leur site étant très mal référencé (à cause de son site en flash). Les gens qui ne sont pas dans le web ne sont pas assez sensibles à la présence sur Internet.

Avoir un blog !

Les auditeurs – qui sont tous des blogueurs – le savent, avoir son blog améliore sa présence et son e-reputation. Il faut utiliser Fllickr avec votre pseudo et votre nom et idem pour la vidéo. Google prend en compte la notoriété pour faire remonter dans les résultats.

Exemple de gestion de e-reputation

Le cas Ariel. Conseilsmarketing reçoit un mail avec la comparaison de 2 produits qui soit disant étaient à des prix identiques avec – de quantités. Après buzz sur Digg Ariel a rappelé (Procter & Gamble). Ils ont démenti avec un mail très détaillé. Il y a eu les mêmes choses avec Pagesjaunes qui a menacé d’un procès, dans cet exemple, P&G a été plus didactique.

Les réseaux sociaux

Il ne faut pas que vérifier les sites et les blogs il faut aussi vérifier les réseaux sociaux.

Comment utiliser les réseaux sociaux ? Ils viennent aider à diffuser plus largement les contenus. Tweeterfeed.com permet automatiquement de fédérer les contenus sur Twitter. L’idée c’est d’automatiser tout ça. Twitter permet de repiquer l’info sur Facebook. JF Ruiz utilise essentiellement Twitter et tout va dans Facebook. Conseilsmarketing va plus loin. Il a créé un digg-like qui renvoie sur Twitter etc. en cascade.

Q : n’est-ce pas contre-productif.

R : il faut dissocier les comptes persos et les comptes pros. La population Twitter ne sait pas utiliser les flux rss.

Friendfeed est de l’agrégation de flux rss. Les réseaux sociaux.

Activation des réseaux

On a tous un réseaux réel et virtuel. On a tous des personnes dans nos réseaux LinkedIn qu’on n’a jamais vus. Le 1er réseau social sur Internet c’est l’e-mail. La plupart des contacts sont dans vos listes d’adresse. Il faut donc commencer par importer ces contacts qui sont présents dans vos carnets d’adresse. Comment développer son réseau sur ces supports ?

Twitter adder est un logiciel qui permet de cibler des Twitterers à suivre en fonction des mot-clefs pertinents d’une certaine combinaison de mots-clefs.

 La e reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009  La e reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009  La e reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009  La e reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009  La e reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009  La e reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009

[...]

Via : La e-reputation selon JF Ruiz et F Canevet au Webdeuxconnect 2009

10
2009

Les profils recherchés dans les métiers web

Interview de Pierre Cannet (cabinet de recrutement Blue Search) sur 01Net. Quelles sont les compétences recherchées pour les métiers du web ?

"Quatre types de compétences sont très
demandées : la première catégorie a trait à tout ce qui relève de
l'acquisition de clients en ligne (référencement naturel, marketing en
ligne…). La deuxième est technique (Java EE/.NET/PHP).

La troisième est d'ordre managérial. [...] Enfin, la dimension internationale
intéresse les entreprises qui vendent des produits à l'étranger."
Lire l'interview complète.

Posté par Stéphane DEGOR

[...]

Via : Les profils recherchés dans les métiers web

10
2009

Les 10 étapes primordiales pour réussir vos campagnes de communication SMS

campagne smsing Les 10 étapes primordiales pour réussir vos campagnes de communication SMS

Dans le cadre du “Concours de Conseils Marketing 2009”, Vincent DIJOUX qui tient un blog sur le Marketing Mobile nous explique les 10 étapes pour réussir ses SMSings.

Une campagne de communication par SMS, ce n’est pas seulement taper un message de moins de 160 caractères, choisir quelques destinataires et cliquer sur le bouton envoyer. Non c’est un peu plus que ça …

Nous allons détailler 10 étapes clés qui feront que des campagnes de SMS seront des campagnes de communication réussies.

1 – Ne pas prendre à la légère une campagne par SMS.

Ce n’est pas parce que le message ne fait « que » 160 caractères que son impact sera limité. L’expérience a déjà démontré que les taux de retours sont très intéressants. D’où la nécessité de bien étudier la future campagne et de mettre à plat les différents paramètres qui vont suivre.

2 – En fonction du thème de votre campagne, vous devez choisir une base de destinataires qualifiés.

C’est à dire une base de clients ou prospects le plus en phase avec votre message. Bien entendu, ces destinataires ont au préalable déjà accepté de recevoir vos messages et seront donc plus attentifs à l’information diffusée. L’impact de la campagne SMS sera proportionnelle au choix judicieux des destinataires.

3 – La rédaction du message nécessite de se pencher à 2 fois sur le choix des bons mots et le tournure de la phrase.

Et ce tout en employant un langage correct et tout à fait français ! 160 caractères n’est pas un frein dans la majorité des cas pour diffuser une information claire et compréhensible. La structure du message doit être faite ainsi :
[Identification de l’expéditeur]
[Corps du message]
[Moyen de contact éventuel : numéro de téléphone, email, site web].

Ce schéma « passe-partout » est d’une redoutable efficacité surtout si en plus on utilise les bons mots. Plus un message SMS est concis et clair tout en donnant un maximum d’informations, plus il sera efficace.

4 – Il faut soigner la structure du message et notamment le [Moyen de contact éventuel].

Cet élément est aussi très important car le SMS arrive sur un téléphone, alors quel meilleur réflexe que de pouvoir composer un numéro et appeler l’expéditeur du message qu’on vient tout juste de recevoir ?
Ce qui reste la plus utilisé dans cette partie est le numéro de téléphone (statistiquement parlant, le rappel vers un fixe passe avant le mobile), ensuite viennent l’email puis un lien web. L’un des facteurs impliquant un bon taux de retour est ce moyen de prendre contact rapidement avec l’expéditeur du SMS.

5 – Le contenu du [Corps du message] doit être claire, compréhensible et concis.

Tout superflu n’est pas le bienvenu dans un SMS. C’est ce qui fait aussi son efficacité, on va droit à l’essentiel et on ne s’embarrasse pas des à côtés. Le ton direct des messages SMS contribue à ce que le message soit compris rapidement. Un message clair et compréhensible permettra d’avoir un retour plus rapide que si la compréhension est lente voire même non immédiate.

Lire la Suite…

ConseilsMarketing.fr
Tous les mois des dizaines de conseils gratuits
Pour développer vos ventes et fidéliser vos clients.30658655 6601964202904352962?l=conseilsenmarketing.blogspot Les 10 étapes primordiales pour réussir vos campagnes de communication SMS

[...]

Via : Les 10 étapes primordiales pour réussir vos campagnes de communication SMS

10
2009

My Starbucks Story videos

Starbucks is asking its partners (employees) to make short videos about their day-to-day life at Starbucks. Love it. The company will share these videos online at www.MyStarbucksStory.com. Again, love it.

 My Starbucks Story videos


Early in 2008 Starbucks did a two-minute documentary on Young Han, a Starbucks barista, talking about his “Got Milk” photo shoot and his appreciation for the Starbucks Coffee Company. The video was posted on YouTube for everyone to see. (However, the video is no longer available.)

In a post
from Feb. 2008
I mentioned how this video "works great as a
recruitment video. Not slick. Not scripted. Just genuine moments and
reflections
…"  I also
mentioned how Starbucks should STRONGLY CONSIDER encouraging its young and
talented workforce to post videos of why they feel a connection to Starbucks
similar to the brilliant Deloitte & Touche Film Fest idea.

More ideas
from Starbucks empowering its talented workforce to showcase personality will
go a long way in not just helping recruiting new employees but also in
recruiting some lost customers to believe in the company again.

[...]

Via : My Starbucks Story videos

10
2009

Barcamp Ecommerce sur la Côte d’Azur (Ouais !)

Amis sudistes, vous aussi, vous avez votre Barcamp. Il aura lieu, sur le thème du Ecommerce, le jeudi 5 novembre à Sophia Antipolis (en gros ici).
L’entrée sera bien évidemment gratuite, mais l’inscription est obligatoire. Pour se faire, il suffit simplement de se rendre sur le wiki et d’éditer la page :

http://barcamp.org/BarCampSophiaAntipolis

Il y a déjà plusieurs [...]

 Barcamp Ecommerce sur la Côte d’Azur (Ouais !)

 Barcamp Ecommerce sur la Côte d’Azur (Ouais !) [...]

Via : Barcamp Ecommerce sur la Côte d’Azur (Ouais !)

10
2009

65% des internautes qui abandonnent un processus d’achat reviennent le terminer dans les deux jours

J’ai lu sur le très bon blog Marketing Digital, la dernière étude de McAfee, le spécialiste de la sécurité sur internet, que j’ai trouvé vraiment très intéressante.

Je vous invite donc à aller lire le compte rendu de l’étude sur leur blog.

Pour résumé, comme l’indique très simplement le titre : “65% des internautes qui abandonnent un processus d’achat reviennent le terminer dans les deux jours.

Réalisée sur près de 150 millions de transactions sur Internet, cette étude encourage les e-commerçants à ne pas hésiter à relancer par mail les Internautes qui ne seraient pas aller au bout du processus d’achat.
Evidemment, l’étude démontre aussi que ce temps de latence est du notamment à la prudence des internautes dans leurs achats, pour plusieurs raisons :

  • raisons de sécurité
  • besoin d’avoir confiance en la marque
  • le besoin de comparer les prix
  • besoin de temps pour prendre une décision

Prenant en compte qu’un des facteurs clés dans la prise de décision des internautes est la sécurité et donc la confiance, McAfee entend démontrer qu’avoir un label de réassurance sur son site améliore le taux de conversion. En effet, d’après les tests menés, les sites exposant un label de réassurance sur la sécurité du site convertissent 11% de mieux que les autres.

ShareThis

 65% des internautes qui abandonnent un processus d’achat reviennent le terminer dans les deux jours  65% des internautes qui abandonnent un processus d’achat reviennent le terminer dans les deux jours

 65% des internautes qui abandonnent un processus d’achat reviennent le terminer dans les deux jours [...]

Via : 65% des internautes qui abandonnent un processus d’achat reviennent le terminer dans les deux jours

10
2009

Ten Steps for Creating a FANtastic Facebook Fan Page

Facebook offers many features for strategic networking and generating visibility for your company.

Among them, Facebook fan pages are (currently) the only feature fully indexed by Google. By inserting keyword-rich text throughout your fan page and updating regularly, you can create tremendous search engine optimization.

The following 10 elements of dynamic Facebook … Ten Steps for Creating a FANtastic Facebook Fan Page [...]

Via : Ten Steps for Creating a FANtastic Facebook Fan Page