11
2009

Le Pagerank est bien vivant (si si)

Annoncer la mort du PageRank est de bon ton actuellement dans le milieu du référencement. Il est vrai que la suppression de l’affichage de la répartition du PR dans l’interface Webmaster Tools semble aller dans ce sens.

Mais il n’en est rien. La vérité est qu’aucun moteur ne peut faire l’économie de mesurer la popularité des pages web. Abandonner le PageRank signifierait un retour à l’époque d’Altavista, où seuls les critères on-page étaient pris en compte (et joyeusement abusés). Si Google avait effectivement abandonné le PageRank, croyez-bien que les pages de résultats du moteur eussent été chamboulées. Le fait est que la popularité mesurée en termes de liens est bien un indicateur de pertinence. Cet indicateur n’est pas le seul à considérer, et il ne l’a jamais été. Le PageRank n’est pas non plus fiable à 100% et peut être manipulé. Mais entre deux pages à la pertinence similaire, la popularité continuera de faire la différence. C’est cela qui explique que les sites populaires soient avantagés dans les secteurs concurrentiels. Croire que le PageRank est mort parce qu’il n’est plus visible revient à croire que le petit lapin blanc disparaît quand le prestidigitateur le fait passer derrière le foulard.

Google dans un billet du 16 octobre a d’ailleurs réaffirmé l’importance des liens entrants : « S’il est vrai que le linking est un facteur significatif dans l’algorithme Google, ce n’est qu’un facteur parmi d’autres ». Le PageRank demeure donc ce qu’il a toujours été : un élément potentiellement determinant de la visibilité d’une page mais non exclusif, la pertinence du contenu étant la première prise en compte.

Edit : La dernière étude SEOmoz abonde d’ailleurs dans ce sens. En résumé : les liens pousseront votre site vers le haut, de même que des balises <title> correctement optimisées. Les metas ne servent à rien (ce n’est pas un scoop, mais au moins c’est prouvé). Aucun facteur considéré isolément ne peut par contre servir à prédire un positionnement.

[...]

Via : Le Pagerank est bien vivant (si si)

Laisser un commentaire

Flux RSS des commentaires